Un magazine pour le décideur hospitalier

Dernier numéro

Créé en 1991, DH Magazine s’adresse prioritairement aux Décideurs Hospitaliers. Dans un paysage éditorial hospitalier foisonnant, DH Magazine se distingue par sa volonté constante de privilégier la restitution et la promotion des pratiques de terrain, au plus près des acteurs de santé et des patients.

De l'article d'opinion à l'éditorial, des sujets techniques aux questions médicales, des technologies nouvelles aux dossiers juridiques, des droits des patients à l’éthique des soignants, les questions y sont donc traitées par des professionnels écrivant à propos de leur métier.

Dynamique, ne pratiquant ni autocensure ni langue de bois, DH Magazine est considéré par de nombreux décideurs hospitaliers comme la revue la plus vivante de la profession.

Rubriques et reportages

Afin d’être le relais et le témoin sur le terrain de toute l’actualité hospitalière, DH Magazine consacre à chaque numéro des rubriques mettant en avant des problématiques auxquelles sont confrontés les hospitaliers dans leur quotidien.

DH Magazine consacre à chaque numéro de grands reportages hospitaliers sur l’ensemble des centres hospitaliers et CHU. Ces reportages ont pour mission de mettre en lumière le travail des équipes hospitalières en mettant l’accent sur l’actualité, les projets et les pôles d’excellence des établissements hospitaliers.

Éditorial

Qu’est-ce que l’Intelligence Artificielle ? (plus communément connue avec le sigle « I.A. en français pour Intelligence Artificielle ou AI en anglais pour Artificial Intelligence» et oui, nous aimons les abréviations).

L’année 1950 fut l’année fondatrice de l’I.A. grâce au mathématicien Alan Turing. Dans son livre Computing Machinery and Intelligence, ce dernier soulève la question d’apporter aux machines une forme d’intelligence. Il décrit alors un test aujourd’hui connu sous le nom « Test de Turing » dans lequel un sujet effectue à l’aveugle avec un autre humain, puis avec une machine programmée pour formuler des réponses sensées. Si le sujet n’est pas capable de faire la différence, alors la machine a réussi le test. Ce test est toujours utilisé aujourd’hui.

Plusieurs décennies plus tard, les avancées sont colossales. Octobre 2016, des chercheurs ont franchi une étape historique : pour la première fois, une I.A. s’est avérée aussi performante qu’un humain pour transcrire une conversation audio.

Aujourd’hui, l’I.A. a un potentiel infini, aussi bien dans le système de gestion de fonds automatique en nance, l’aide au diagnostic en médecine, l’évaluation des risques dans le domaine des prêts bancaires ou des assurances ou encore un allié décisionnel sur le terrain militaire.

Le marché de l’intelligence artificielle en 2015 pesait environ 200 millions de dollars ; en 2025 on imagine qu’il atteindra à peu près 90 milliards de dollars.

A suivre ...

Brigitte Delmotte Vuatelet

DH Magazine

 

Haut de page