Nouveaux marchés attribués à Hospitalis, Newac et Synchroneo : un système de désactivation avec lecteur optique et système de transport de codes consolidés numériques

Le 9 février 2019, il est devenu obligatoire de doter certains médicaments de dispositifs de sécurité afin de permettre la vérification de leur intégrité et de leur authenticité. L’objectif est d’empêcher que des spécialités pharmaceutiques falsifiées ou contrefaites s’introduisent dans le circuit de distribution des médicaments. Même si le marché européen est resté jusqu’à présent relativement protégé du trafic de médicaments, il arrive que des spécialités falsifiées s’introduisent dans le circuit européen. Se protéger de ce danger latent devient une priorité à laquelle répond la sérialisation.

Pour les hôpitaux, la contrainte peut être importante en fonction des volumes de médicaments et des outils informatiques en place. A contrario, la possibilité de faire un contrôle exhaustif, détaillé et totalement numérisé des médicaments peut aussi accélérer la transformation digitale et la modernisation des processus logistiques au sein des PUI (pharmacies à usage intérieur) et de leurs approvisionnements.

C’est pourquoi UniHA propose aux hôpitaux une offre complète couvrant la totalité du process de sérialisation.

En premier lieu, des missions d’audit et d’accompagnement relatives à la sérialisation ont été confiées à la société Adopale en janvier.

UniHA vient ensuite d’attribuer les marchés correspondant au système de désactivation avec lecteur optique et système de transport de codes consolidés numériques. Ce marché constitué de trois lots vient d’être attribué aux sociétés Hospitalis, Newac et Synchroneo :

  • Hospitalis-Cegedim e-business (attributaire du lot 1) permet d’acheminer les codes consolidés numériques de façon totalement sécurisée des fournisseurs ou dépositaires aux pharmacies à usage intérieur (PUI), en lien avec un avis d’expédition électronique, ce lot comprend l’intégration des données au système d’information de la PUI. Hospitalis est déjà un acteur bien connu du monde des PUI pour acheminer les bons de commandes de façon dématérialisée et suivre leur état de préparation.

  • Newac (attributaire du lot 2), permet de scanner les codes datamatrix et de se connecter au répertoire national (NMVS) pour vérifier puis désactiver les identifiants uniques, en mode hébergement local des données, ce lot comprend l’intégration des données au système d’information de la PUI.

  • Synchroneo (attributaire du lot 3) permet de scanner les codes datamatrix et de se connecter au répertoire national (NMVS) pour vérifier puis désactiver les identifiants uniques, en mode hébergement externe des données (type cloud sécurisé). Ce lot comprend l’intégration des données au système d’information de la PUI.

Dans le lot 1, il est à noter que l’Avis d'Expédition Electronique (DESADV) décrivant le contenu de la livraison est inclus dans la prestation. Hospitalis élargit par ailleurs le service rendu avec la mise en place d’une plateforme de réclamation favorisant le dialogue avec l’utilisateur.

Dans les lots 2 et 3, l’opération peut être couplée avec la réception des produits, la récupération et l’exploitation de données de gestion comme les numéros de lot, la date de péremption. Dès lors que des codes consolidés seront envoyés par les fournisseurs ou dépositaires, les 2 attributaires seront en mesure de les récupérer et d’exploiter les informations contenues pour réaliser une désactivation groupée et une exploitation des données. Des tests de mise au point de l’acheminement et de l’intégration des codes consolidés numériques avec des fournisseurs et des fournisseurs dépositaires volontaires sont en cours de réalisation, UNIHA s’engage à suivre ces tests et à informer sur leur état d’avancement.

« Tous les établissements de santé d’UniHA, que ce soit des PUI, des centres de santé, ou des GHT, peuvent disposer d’un outil adapté à l’ensemble de leurs besoins. L’acheminement des codes consolidés numériques des fournisseurs ou des dépositaires vers les PUI est facilité. La solution est complète, tant sur le plan du matériel que de l’application, compatible avec les principaux systèmes de gestion (GEF et WMS) », résume Vincent Lauby, pharmacien au CH de Troyes, coordonnateur de la filière Dispensation Produits de Santé d’UniHA.

Webconférence « La sérialisation c’est maintenant » accessible en ligne : https://youtu.be/YJsTWxWY08U

Au programme :
1. La sérialisation : où en sommes-nous ? avec Patric Mazaud, pharmacien du CHRU de Lille
2. Présentation du marché d’accompagnement d’UniHA par Adopale, titulaire du marché et Julie Letang, acheteur UniHA de la filière RH et Prestations Intellectuelles au CHU de Nantes
3. Présentation du marché de dispensation Produits de Santé par Vincent Lauby, pharmacien et coordonnateur de la filière, accompagné par Thierry Blanchard, adjoint au directeur, Direction des Services Numériques de l’AP HM.

A propos d’UniHA, la coopérative des acheteurs hospitaliers

UniHA est le premier réseau coopératif d'achats groupés des établissements hospitaliers publics français. Il est devenu le premier acheteur public français, achetant en 2018 pour 3,904 milliards d'euros et générant environ 169 millions d'euros de gains sur achats. UniHA rassemble à ce jour 835 établissements hospitaliers et 88 GHT (groupements hospitaliers de territoire) et peut servir la totalité des établissements de santé publics. UniHA permet aux établissements de soins d’optimiser les achats. Il les aide à innover, en lien étroit avec ses entreprises fournisseurs, dans une conception novatrice des achats.

www.uniha.org