Nantes, 6 février 2020 – Le Dr Julien BARC, chercheur Inserm à l'institut du thorax, a reçu hier le Prix Descartes-Huygens pour l'excellence de ses collaborations scientifiques avec les Pays-Bas. Pour l'institut du thorax (Inserm UMR1087/CNRS UMR6291, Université de Nantes, CHU de Nantes), ce prix revêt une dimension toute particulière, tant il s'inscrit dans l'histoire de ses projets de recherche sur la mort subite cardiaque de l'adulte et ses origines génétiques.

Julien Barc, jeune chercheur entre Nantes et Amsterdam

En 2010, après un doctorat de 3 ans réalisé à l'institut du thorax sous la direction du Dr Jean-Jacques Schott, Julien Barc a rejoint le laboratoire des Pr Connie Bezzina et Arthur Wilde, à l'Academic Medical Center d'Amsterdam. Cette mobilité lui a permis de développer de nouvelles recherches sur les bases moléculaires des arythmies cardiaques, au sein d’un vaste réseau collaboratif international.
Ses 5 années de post-doctorat aux Pays-Bas ont permis de renforcer la relation existante entre les deux laboratoires. Julien a décroché par deux fois le programme Hubert Curien-Van Gogh permettant des rencontres bilatérales, notamment lors d'une présentation de ses travaux organisée par l’Ambassade de France aux Pays-Bas. Ces liens ont permis de développer des programmes de recherche ambitieux se traduisant par la publication de cinq études impliquant les deux groupes. En 2014, Julien Barc a été reçu au concours de Chargé de Recherche de l'Inserm, lui permettant de rejoindre durablement l'institut du thorax et de développer à Nantes sa propre thématique sur des approches génétiques et épigénétiques cardiaques.

L’institut du thorax : partager et transmettre pour mieux soigner

Toujours en lien étroit avec Amsterdam et en complémentarité avec les programmes de recherche actuels du laboratoire des Pr Bezzina et Wilde, le Dr Julien Barc travaille à la conception de nouveaux outils permettant d'évaluer le risque, améliorer la prise en charge et prévenir les troubles du rythme et la mort subite cardiaque chez les patients. Chaque année 400 000 morts subites cardiaques de l'adulte sont recensées en Europe, dont 40 000 en France.
Cette collaboration franco-néerlandaise entre Nantes et Amsterdam sur la compréhension et la génétique des troubles du rythme cardiaque se transmet, elle aussi, de génération en génération de chercheurs. En effet, en 1996, c’est le Pr Denis Escande, co-fondateur de l’institut du thorax qui recevait ce même Prix Descartes-Huygens. Puis en 2009, le Pr Arthur Wilde, de l’Academic Medical Center d’Amsterdam. L’excellence de la recherche en santé, pour bénéficier aux malades et se poursuivre sur le long terme, passe donc par le partage des compétences, la transmission et la formation des jeunes générations : c’est l’ADN de l’institut du thorax, impliqué dans de nombreuses formations à la recherche et au soin.

Le Prix Descartes-Huygens récompense 2 scientifiques pour leur excellence

Créé en 1995 par les gouvernements français et néerlandais, le Prix Descartes-Huygens récompense chaque année deux scientifiques pour l’excellence de leurs travaux et de leurs collaborations bilatérales : un.e Français.e distingué.e par l’Académie Royale des Lettres et des Sciences des Pays-Bas, un.e Néerlandais.e choisi.e par l’Académie des Sciences française. Doté de 23000€ par lauréat, ce prix vise à couvrir les frais de séjours d’échanges et de coopération scientifique avec des équipes du pays partenaire.

Cette année, aux côtés du Dr Julien Barc, Lex Kaper, astronome et professeur à l’Université d’Amsterdam a été sélectionné pour la qualité de ses travaux et sa coopération avec l’Observatoire de Paris.

A propos de l’institut du thorax

Créé en 2004, l’institut du thorax résulte de la volonté des médecins et des chercheurs de fonder un pôle majeur « soin –enseignement – recherche » autour des pathologies cardiaques, vasculaires, métaboliques et respiratoires. Labellisé par l’Inserm, le CNRS, le CHU et l’Université de Nantes, il répond à leur mission de santé publique avec une ambition d’excellence.

Du développement de nouveaux traitements à la mise en place de mesures de prévention, les équipes médicales et scientifiques de l’institut du thorax nourrissent un seul et même objectif : accélérer la recherche au bénéfice du patient.
L’institut du thorax, c’est :

  • 800 collaborateurs, dont 160 au sein de l’unité de recherche
  • Un ancrage fort dans le monde socio-économique avec 25 mécènes engagés dans sa fondation d’entreprise, Genavie
  • 120 publications médicales et scientifiques par an,
  • Des réseaux de recherche performants, lauréats de financements prestigieux en France comme à l’international
  • Des équipes médico-soignantes sélectionnées par le Ministère de la Santé pour mettre en place des techniques de pointe
  • Des experts médicaux et scientifiques choisis pour guider les stratégies nationales

Pour soutenir la recherche de l’institut du thorax, faites un don à sa fondation : Genavie fondation-entreprise-genavie.org

Contact presse :

Vimla MAYOURA - Responsable Communication de l’institut du thorax

06 88 79 67 89 - vimla.mayoura@univ-nantes.fr