LE CH DOUAI REMPORTE LE « TROPHEE DE LA COMMANDE PUBLIQUE » ET LE « TROPHEE DE L’ACHAT HOSPITALIER »

Le 22 novembre, au Salon des Maires et des Collectivités Locales, le Centre Hospitalier de Douai s’est vu remettre le prix national du « Trophée de la commande publique » dans la catégorie « Achat public durable », pour récompenser la politique de réduction des déchets amorcée depuis 4 ans dans l’établissement. Ce trophée a pour vocation de mettre à l’honneur les personnes publiques (services étatiques, locaux et hospitaliers) qui cherchent à améliorer l’efficacité de leurs politiques achats, au regard du respect des procédures réglementaires, de la recherche d’une meilleure utilisation de la commande publique à des fins sociales et environnementales.

De plus, le Centre Hospitalier de Douai a également été lauréat des « Trophées de l’achat hospitalier » dans la catégorie « Achat durable et responsable », le 29 novembre, au Beffroi de Montrouge, valorisant ainsi la démarche de réduction des déchets et d’amélioration de l’efficience du tri de l’établissement. Les trophées de l’achat hospitalier visent à récompenser les établissements du secteur sanitaire et médico-social ayant réalisé une action exemplaire en termes d’achat.

LE CONTEXTE DU PROJET

Fin 2014, au Centre Hospitalier de Douai, le poids des déchets d’activité de soins à risque infectieux représentait 298 tonnes/an, le coût de la collecte constituait près de 430k€/an, tandis que la production des déchets d’ordures ménagères représentait près de 683 tonnes/an, avec un impact non négligeable lié au choix de présentation des repas dans des barquettes à usage unique, coûteux et peu valorisant. Par ailleurs, il avait été initié, suite à la loi GRENELLE II, un démarrage du tri des fermentescibles, mais uniquement au niveau de l’Unité centrale de production des repas. D’autres types de déchets étaient également pris en compte, comme la valorisation du bois et du carton sous forme de recettes, cependant, il n’y avait aucune valorisation du plastique (bouteilles d’eau, films des palettes). Fort de ce constat, la Direction des supports logistiques et d’appui aux activités de soins décide de mettre en place une politique de réduction des déchets et de sensibilisation des acteurs et producteurs au sein du Centre Hospitalier de Douai.

LES OBJECTIFS

  • Diminuer le poids des déchets d’activité de soins à risque infectieux produit par le Centre Hospitalier de Douai,
  • Opérer un regain qualitatif alimentaire par le projet de retour à l’assiette des repas et étendre la filière de recyclage des déchets organiques en l’autofinançant par la baisse des déchets d’ordures ménagères et par la suppression des barquettes à usage unique,
  • Sensibiliser les acteurs aux thématiques déchets.

LES CHANGEMENTS ENTREPRIS

  • Pesée de tous les déchets par services sur la plateforme de l’établissement,
  • Mise en place de tableaux de suivi pour mesurer l'impact des actions,
  • Déploiement des fûts cartons, en complément/remplacement des fûts plastiques,
  • Standardisationdesgammesdecollecteursd’aiguilles,
  • Remplacement des sacs 110L des déchets liés à l’activité de soins à risque infectieux (hors bloc opératoire) par des sacs 50L. La baisse de contenance des sacs améliore l’efficience du tri, et moins de matière est incinérée,
  • Extension de la filière de recyclage des déchets organiques,
  • Lutte contre le gaspillage alimentaire,
  • Retour à l’assiette,
  • Tri des déchets fermentescibles au lit du patient,
  • Tri des bouteilles d’eau, des piles, des bouchons par les soignants et généralisé à l’ensemble du Centre Hospitalier de Douai par des contenants adaptés dans le hall d’accueil,
  • Actions de sensibilisation auprès des élèves cadres de « l’IFSI »,
  • Participation aux thématiques d’hygiène hospitalière ayant trait aux déchets au sein de l’établissement, forum hygiène...

UN PROJET COLLECTIF

Ces changements de pratiques ont impliqué l’ensemble des acteurs du Centre Hospitalier de Douai, que ce soit les infirmiers et les cadres de santé, pour le tri des déchets d’activité de soins à risque infectieux, les aides-soignants et le service logistique, pour le tri des déchets alimentaires, ou encore les cadres de santé et les cadres du service logistique pour l’élaboration des plans d’actions.

LES PREMIERS RESULTATS

  • De 2015 à 2018, passage de 298 tonnes à 230 tonnes/an de déchets d’activité de soins à risque infectieux, soit une baisse de 66 tonnes, et en 4 ans, environ -22% du tonnage global,
  • Un gain sur les consommables de 38K€ de 2015 à 2018 par la substitution des contenants et la renégociation auprès des fournisseurs,
  • Une baisse des déchets ménagers de près de 53 tonnes, fin août 2018, soit-8.5% du tonnage annuel de 2017,
  • Sur 3 ans, réduction du gaspillage alimentaire de 20 tonnes (-36%), et diminution des dépenses restauration de 125 K€, liée à des coûts d’achat en baisse via un groupement régional, au niveau de l’Unité centrale de production des repas.

Contact :

DIRECTION DE LA STRATEGIE ET DE LA COMMUNICATION

Tél.: 03 27 94 70 81 - 06 89 37 89 28  - Email : dcom@ch-douai.fr